Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du Programme Opérationnel National "Emploi et Inclusion" 2014-2020

Accueil >> PLIE des Ardennes > Témoignages > "Aujourd’hui, je suis chargeur grenailleur et je compte bien être embauché"

"Aujourd’hui, je suis chargeur grenailleur et je compte bien être embauché"


Participant du PLIE des Ardennes depuis 2016, M. Monnois a travaillé dans de nombreuses entreprises et compte bien se stabiliser professionnellement.


  • Pouvez-vous vous présenter ? (Votre parcours…)

    Pour me présenter brièvement, j’ai 45 ans, je suis marié, j’ai 2 enfants à charge et je vis à Sedan. Je n’ai pas de permis mais je me déplace en voiture sans permis. Je possède un niveau CAP Ajusteur et un BEP Commandes Numériques. Après ma scolarité, que j’ai arrêtée en 1989, je suis parti à l’armée jusqu’en 1993. À mon retour, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises dont SOLLAC, entreprise dans laquelle j’ai été cercleur. Puis, j’ai effectué énormément de missions intérimaires, jusqu’en 2003. En 2004, j’ai travaillé en contrat aidé aux Jardins de Cocagne, contrat qui a été interrompu du fait que j’ai déménagé sur Sedan et ne pouvais donc plus me rendre sur mon lieu de travail. Alors, ce fût le début des ennuis, je ne trouvais plus de travail. Au bout d’un certain temps, j’ai décroché et je n’étais plus motivé à chercher du travail. Puis, en 2016, mon épouse et moi-même avons fait un diagnostic dans le cadre du RSA et on m’a alors proposé d’entrer dans le PLIE des Ardennes.

  • Quel est l’intitulé de votre poste et ses activités principales ?

    Aujourd’hui, je suis chargeur grenailleur à la Fonte Ardennaise (FA5) depuis le 13 mars 2017 et je compte bien être embauché ! Mon poste de travail consiste à porter des pièces de fonte (qui pèsent entre 2 kg et 70 kg) et les poser sur un tapis.

  • Comment avez-vous eu connaissance du PLIE des Ardennes ?

    Dans un premier temps, lors du diagnostic, on m’a expliqué dans les grandes lignes ce qu’est le PLIE des Ardennes. Dans un second temps, j’ai eu un rendez-vous avec ma référente qui m’a donné plus de détails sur ce que le PLIE des Ardennes pouvait m’apporter.

  • Justement, que vous a apporté le PLIE des Ardennes ?

    L’envie de retravailler. J’avais un réel manque de motivation, j’étais désabusé et je ne voulais plus m’investir dans un nouvel emploi. Ma référente a su, avec ses mots, me redonner cette envie. Les rendez-vous avec cette dernière étaient plutôt tendus (surtout au début) car je ne pensais pas que je retrouverais du travail. Avec le temps, et entre chaque rendez-vous, le discours de ma référente portait ses fruits, d’autant plus que ma femme était accompagnée par un autre référent du PLIE des Ardennes et une « compétition » s’est installée entre elle et moi. J’ai réussi à faire une immersion de 15 jours à plus de 10 kms de chez moi, non rémunérée, alors qu’initialement, j’avais dit que je ne ferais jamais de « stage gratuit ». Cette immersion m’a permis de me remettre en selle, de montrer que j’étais encore opérationnel et que je pouvais encore intéresser des employeurs.



Partager

>> Voir tous les témoignages


Retour Créé le 27/06/2017